cellule

Création d’une Unité de Thérapie Cellulaire en Martinique : un challenge pour la Caraïbe.

 

L’objectif

Comme en France Hexagonale, la population caribéenne est touchée par des hémopathies malignes incluant certaines formes de myélome multiple et de lymphomes graves.  Néanmoins, cette population d’ascendance afro-caribéenne ne bénéficie pas des mêmes offres de soins incluant l’autogreffe de cellules souches hématopoïétiques (CSH). L’objectif était présenter l’intérêt de la création d’une Unité de Thérapie Cellulaire en Martinique (UTCM) et ses enjeux pour la Caraïbe

 

Les enjeux

Les Unités de Thérapie Cellulaire (UTC) constituent le maillon manquant dans la chaîne de prise en charge de ces pathologies. Elles sont un outil technologique sécurisé, dont la fonction première est la production de greffons pour le traitement de pathologies cancéreuses. Situées à l’interface de la recherche préclinique et des services cliniques, les UTC ont en charge de produire des greffons pour soigner les patients nécessitant une autogreffe de CSH, selon des procédés de fabrication validés.

 

La création d’une UTC en Martinique dans le cadre d’un programme d’autogreffe de Cellules Souches Hématopoïétiques (CSH) présentera des atouts en termes d’égalité d’accès aux soins, d’économie de la santé, de coopération interrégionale et scientifique.

L’implantation d’une UTCM permettra de fédérer les professionnels de Santé autour d’axes de collaboration scientifiques de recherche en cancérologie et en hématologie à l’échelle caribéenne, grâce à l’établissement de conventions de partenariat et de coopération en santé.